Logo2 v5

Un nouveau doyen pour le chapitre cathédral

Les chanoines du vénérable chapitre cathédral de Fréjus-Toulon, réunis autour de leur évêque le lundi huit novembre 2021, ont élu à une très large majorité Monseigneur Jean-Yves Molinas comme doyen, pour succéder au regretté chanoine Louis Porte, décédé le 27 août dernier.
Jean-Yves Molinas est né à Alger le 12 août 1947. Obligé de quitter Zéralda, le village de son enfance et le pays auquel il reste profondément attaché, le jeune homme arrive dans les Pyrénées Orientales où un oncle accueille la famille. Mgr Molinas rAux heures douloureuses succèdent celles de la vie adulte et professionnelle mais l’appel au sacerdoce resurgit au-delà des déceptions face à une Eglise elle-même en souffrance. C’est à 36 ans que Jean-Yves Molinas fait son entrée au séminaire de la Castille qui rouvrait précisément ses portes en septembre 1983 grâce à la ténacité de Mgr Madec. L’évêque l’ordonne prêtre le 26 juin 1988 alors qu’il n’a pas encore fini sa formation. L’année suivante, l’abbé Molinas est chargé de la paroisse de Barjols et des paroisses environnantes. C’est à regret qu’il doit quitter neuf ans plus tard le terrain pastoral de ses premières années pour rejoindre Six-Fours où un autre chantier l’attend : celui de la construction d’une nouvelle église qu’il dédiera à sainte Anne. La reconnaissance de la population s’est exprimée à son égard par l’inauguration d’un rond-point à son nom et d’une stèle dévoilée en mai 2017 par le maire de la commune. Après six années de service dans cette dernière paroisse, il est nommé curé de Saint-Pie X, à Toulon, où il n’a pas le temps de défaire ses valises puisqu’arrive presqu’aussitôt sa promotion au poste de vicaire général de Monseigneur Rey, en 2001. Il restera auprès de notre évêque comme principal conseiller jusqu’en 2015, méritant le titre de Prélat de Sa Sainteté, qui lui est conféré par le pape Benoît XVI le 9 avril 2009. Après trois ans de service auprès d’un diocèse deshérité du Canada, Monseigneur Molinas retrouve son diocèse et la charge de vice-recteur du séminaire de la Castille en 2019 puis de recteur en 2020. Depuis septembre 2021, il est aumônier du monastère des Soeurs de Bethléem au Thoronet. Le chapitre et le diocèse se félicitent de cette élection et lui souhaitent un service long et fructueux dans cette nouvelle charge qui lui convient parfaitement.

Les dernières promotions

sacramentaire du chapitre de Fréjus r

2018

Le mercredi 3 octobre 2018, en la fête de saint Cyprien, Mgr Rey a installé le chanoine Charles Mallard à la cathédrale Notre-Dame de la Seds.

Lire la suite

2017

Le mercredi 26 avril 2017, Mgr Rey a installé deux nouveaux chanoines honoraires qui ont reçu à cette occasion les insignes de leur nouvelle fonction dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.        

Lire la suite

2016

Le 19 mars 2016, Mgr Rey a nommé cinq nouveaux chanoines, trois chanoines titulaires et deux honoraires, qui furent installés le 23 juin suivant dans la cathédrale Notre-Dame de la Seds.            

Lire la suite

Les publications

sacramentaire du chapitre de Fréjus r2d

 

Morale, histoire, théologie, spiritualité, les chanoines continuent d’apporter leur contribution à la vie du diocèse également par leur recherche et leurs travaux intellectuels.

On trouvera dans cette rubrique quelques références aux publications qui ont vu le jour ces dernières années, même si la liste n’est pas exhaustive.

 

Voir la liste

 

Liste fragmentaire des chanoines capiscols

1206 JEAN-BAPTISTE VITAL, chantre, apparaît dans une charte de cette année.

ca 1300-1303 FRANCOIS DE ROQUEBRUNE, participe à la première élection épiscopale de 1300. Malade en juin 1303.

1304-1311 JACQUES DE VIA, occupe cette stalle au moins depuis le 28 janvier 1304.

1311 ALPHANT RAYMOND

ca 1350  HELIE DE SALIGNAC. Nommé évêque de Sarlat le 10 mai 1359.

HENRI DE CUNHAC demande, dans les années 1360, une expectative sur la préchanterie de Fréjus...

JEAN RAME, abréviateur des Lettres apostoliques à la chancellerie papale, est préchantre de Fréjus. Il meurt avant 1406.

1436 PIERRE DE CLAPIERS, du 16 août 1436 à sa nomination comme évêque de Toulon le 19 septembre de la même année.

-1467 JEAN JENSEL. Son testament, daté de 1467 était conservé aux archives de la chartreuse de Montrieux.

1477 GUILLAUME GAUFFRED, il est témoin de l'acte par lequel l'évêque Urbain Fieschi lève en octobre 1477 les dernières censures portées contre le clergé de Fréjus, et de celui par lequel il afferme le bailliage de Fayence. On le retrouve en 1486, lors de la vacance du siège épiscopal.

ca 1545 RAPHAEL GILLY

ca 1552-1559 HONORE CLEMENT

<1560-1582> DONAT GILLY

<1585-1609> GUILLAUME BARBOSSY, encore cité en 1609.

<1610-1633 GUILLAUME DE NIGRIS

1635 ESPRIT DE NIGRIS

1639 ANDRE GROS

1643 ANTOINE OLLIVIER, il meurt en 1662.

1665 LOUIS ONDEDEI

ca 1696 JOSEPH D’OLIVARY cité encore en 1708.

1719 JOSEPH D'ESPAGNET

1727 ANTOINE D’ESPAGNET

-1754 JOSEPH-PAUL D’ESPAGNET, il meurt en 1754.

-1778  FRANCOIS-JACQUES ATTANOUX (1702-1778). Attesté déjà en 1757.

ca 1780-1786 CHARLES GAVOTY, attesté comme chanoine déjà en 1764, il l’est comme capiscol de 1780 à 1786, dignité où il a dû succéder directement à Messire Attanoux.    

1786-1790 BALISTE, il est capiscol quand éclate la Révolution.